Contre culture

Aller en bas

Contre culture

Message  obit le Ven 23 Nov - 15:57

Plop à vous cher amis !

J'ai vu (entendu parce qu'en fait, je faisait à manger...) un intéressant reportage sur apple sur TV5 monde. Peut importe qu'on aime apple ou non, la partie du reportage que j'ai vu traitait des débuts d'apple, et de pourquoi cela a fonctionné. Apple, c'est avant tout la contre culture capitaliste (sic.), le non conformisme. Bref, c'est en achetant le même ordinateur que tout le monde que vous serez différents (re-sic.). Ce côté contre culture a permis à tous ceux qui ne voulaient pas du conformisme capitaliste (artistes en grande partie) de s'offrir des mac depuis 30 ans ! Même si, on est d'accord, apple est totalement dans le concept capitaliste de masse à mort qui tue... Je sais bien, j'ai un mac Very Happy

En fait, je pense que c'est comme ça qu'il faut tourner notre communication. Bous somme la contre culture politique, nous somme au même titre qu'apple des capitaliste anti néo-libéraux (a priori, tout le monde ici semble d'accord pour dire qu'on est pas pour le communisme, non?), nous sommes des jeunes plein de rêves, nous sommes motivé par autre chose que le pouvoir, nous sommes engagés sur un chemin d'honnêteté et d'intégrité. Bref, nous sommes exactement pas des politiciens traditionnels

De la même façon, nous sommes un peu "free" dans le monde politique : Alors que quelques partis se taillent la part du lion depuis des années, des dizaines d'années, pas forcément au profit du peuple, nous arrivons pour offrir un nouveau style politique.
1) Internet à 30 euros. Lorsque Free à proposé cela, tout le monde s'est aligné ou presque. Si la charte/ le code d'honnêteté des hommes politiques est mise en place, tout ceux qui ne suivront pas seront considéré comme des politiciens ayant des choses à cacher ! Si le buzz est suffisant, tout les parti suivront et la France en sortira gagnante.
2) Le téléphone à 2€ par mois. Lorsque free à sorti ça, encore une fois, pas le choix, tout le monde à du baisser ses prix, mais à attaqué free sur la qualité de son infrastructure. Le réseau free déconne, il n'est pas parfaitement développé en France et se repose sur orange pour le moment en majorité, il y a des coupure, un SAV pas toujours au top, pas de boutique en ville ou si peu, et le débit est variable. Mais putain, à 2€, c'est quand même génial comme service !!!!!!!!! Si nous faisons le buzz sur internet et les réseau sociaux, nous deviendrons une menace pour les loup de la politique. Tous les autres partis nous attaquerons sur notre jeunesse, notre "non savoir en politique", et donc par extension, notre programme. Je pense qu'il faudra prendre cet exemple de free pour expliquer à tout le monde, simplement, qu'on est jeune donc dynamique, qu'on a un programme tourné vers l'avenir, que notre non savoir en politique est une force plutôt qu'une faiblesse considérant les défauts des politiciens traditionnels, et que nous proposons un forfait à 2€ finalement. Notre forfait est un pari sur quelques années, si ça marche, tout le monde est gagnant, si ça ne marche pas, les "tradi" sont là et se feont un plaisir de nous virer rapidement. Et même si on fait quelques erreurs de débutants, on a un forfait à 2 euros putain ! considérant le service rendu, on a tout à y gagner, même avec quelques erreurs !


Bref, en prenant à contre courant les partis classiques et radicaux, tout en proposant une solution viable, logique, et compréhensible pour tout le monde (pour reprendre le sujet de Ben : Savoir écrire simplement le programme, tout en ayant un programme complexe et complet compréhensible par ceux qui veulent savoir !) On aura le même succès que apple et free mais en politique.

STOP : je vous vois venir. Il ne s'agit pas d'être apple ou free, nous ne sommes pas une entreprise. Il s'agit de savoir étudier les clés d'un succès à un temps T de l'histoire, et de savoir en tirer avantage pour notre vision de l'avenir. Je pense qu'au temps T d'aujourd'hui, les gens en ont plein le cul de la crise et des traitement de surfaces de nos politiciens qui ne servent à rien du tout. Ils ont besoin d'autre chose, d'un contre courant qui leur permettra de se différencier des masses qui votent PS et UMP en croyant sincèrement que ça va fonctionner ! Cet autre chose n'existant pas, le FN fait le plein de voix. Il faut que notre courant soit un courant d'intelligence contre la haine, de conservateur des choses qui fonctionne et innovateur dans ce qui ne fonctionne pas, de bon sens face aux préjugés, et surtout de jeunes qui comprennent les jeunes dans cette gérontocratie restée bloquée au siècle dernier. etc.

Voilà, ça, c'est dit !

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre culture

Message  riri le Sam 24 Nov - 10:56

Attention quand même au marketing en politique.

Faudrait pas qu'on substitue notre argumentaire aux choix des gens. Ce n'est pas à nous dire c'est bien. C'est à nous de l'expliquer sans jugement de valeur, c'est à eux de le comprendre en le valorisant.
Sinon on donnera dans une dictature tacite traditionnelle.

Aller j'ai dix minutes avant de sortir, je tente d'exposer un point de vue.

Il y a depuis belle lurette la question du particulier face aux général. Généralement les entreprises, les politiques, cherchent à s'inscrire dans un courant majoritaire, ou à un inscrire un courant majoritaire. C'est ce que fait apple, c'est ce que fait free, c'est ce que fait tous ceux qui ont le vent en poupe. Un public est ciblé et on sait d'avance (à peu près) le résultat grace aux études marketing. Nous on peu faire la différence en ne ciblant personne d'autre que nous même. Ne s'adresser à personne pour toucher tous le monde. Elever la politique au rang d'art en somme, et toucher à l'universel par une touche très personnelle. Une oeuvre réussi qui touche le plus grand nombre dit simplement j'ai un probleme, et sa force, c'est que tous ceux qui on vu cette oeuvre ce dise j'ai un probleme, eux aussi. Sans que l'artiste ne leur ai jamais dit pourquoi ce problème est le leur aussi, par reconnaissance. Si on arrive a faire en sorte que les gens se reconnaissent en nous sans qu'on leur dise directement à quoi eux ressemble, on aura gagner.

Le but est que les autres se projettent en nous et non l'inverse.

Bref, une politique différente je pense aussi que c'est une communication différente.


riri

Messages : 63
Date d'inscription : 27/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre culture

Message  obit le Mar 27 Nov - 16:33

Riri, mon but n'était pas de dire qu'il faut tout parier sur le marketting ou qu'il faut être apple et free mais en politique.

Mon but était de mettre en avant que le fait d'aller à contre courant est moteur pour de nombreuses personnes. Ce simple fait est un élément marketing (même si je n'aime pas ce mot). Le simple fait de dire "on ne veut pas faire du marketing mais que les gens comprenne que notre programme est le plus cohérent et adapté au monde dans lequel on vit", c'est faire du marketing de contre culture.

Je ne retire rien de ce que tu dis, je suis d'accord avec toi : il faut que les gens nous choisissent parce qu'ils comprennent qu'on propose une sortie du marasme grâce à un programme logique, complet, et cohérent. Mais on ne peut pas passer à côté d'une certaine médiatisation si on veut que les gens aient accès à notre programme, donc on ne peut pas passé à côté d'un aspect marketing. Et dans ce cas, nous avons des exemples flagrant de réussite au niveau communication : Apple et Free.
Etre ni de gauche, ni de droite, ni du centre, mais être de l'efficacité et de l'avant, et donc ne cibler personne en particulier est encore une fois un exemple flagrant de contre culture politique. Je suis d'accord qu'il faut viser le côté universel dans le programme.

Il faut réussir a avoir un programme complet, universel, et simple à comprendre par tout le monde, même le mec qui sait à peine lire. Je pense qu'il faut savoir être objectif tout en restant positif. Le FN fait sa campagne, son pain et son beurre sur le fait que tout va mal. Les média expliquent que tout va mal, donc les gens pensent que tout va mal, donc les gens se tournent vers ce qui ne les ont pas trahi : le FN qui dit que tout va mal.

Je pars du principe que tout ne va pas mal : l'Europe est toujours la première puissance au monde, il suffit de savoir remettre la machine en route. On peut être objectif, positif, et s'orienter vers le rêve européen, comme il y a eu le rêve américain au 20e siècle.

La question, c'est comment communiquer différemment? Les réseau sociaux sont un outils rêver pour ça : On ne parle pas de nous partout les gens parlent d'eux même sur les réseaux. Si "eux même", c'est des gens qui en ont plein le cul du monde de merde qu'on leur propose, alors oui, "eux même", ça peut-être nous. Mais pour ça, il nous faut un programme béton, des feeds réguliers pour ne pas que cela retombe à plat comme n'importe quel phénomène internet... Il faut étudier super intelligemment notre com quoi... (Une communication différente, c'est de la contre culture Very Happy )

Bon, je vais réfléchir à la communication aussi alors

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre culture

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum