J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Aller en bas

J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  obit le Mer 30 Mai - 21:29

J'ai un copain de droite, en fait, c'est un ancien collègue de ma blonde qui est devenu un copain. On a plein de chose en commun, plein d'expérience similaire dans notre jeunesse, des parents qui ont eu les même réactions face à l'envie de leur enfant de faire des études longues... Sauf que je suis bien à gauche et qu'il est bien a droite. pour vous donner une idée, il est assez à droite pour penser que Hollande a une politique marxiste... affraid

Alors j'ai décidé depuis 3 mois environ d'apprendre beaucoup de lui, sur la droite, sur la pensée de droite, et j'ai trouvé un outil merveilleux pour ça : facebook. L'avantage de facebook, c'est que ces amis se sont incrusté dans nos discussions endiablées. Ces copains, ils pensent que Sarkozy est un gauchiste, et qu'il faut renvoyer tous les étrangers en étrangie.... Bref, un panel représentatif de gens que je ne fréquente jamais, et avec lesquels je pourrais m'énerver, sauf qu'avec internet, on ne sénerve pas, on fait son marcher dans le crâne des gens Very Happy.

J'ai donc évolué pendant ma nage en eaux troubles, et j'ai réfléchi à plein de chose que je vais essayer de lister ici. Tout d'abord les faits :

Glossaire préalable : "ceux qui ont réussi" = "les riches"

1) A droite, on pense que la réussite est une chose importante, et que la gauche bride la réussite : Les taxes sur les entreprises empêchent les entreprises de réussir à se développer, les taxes sur les riches empêchent les gens de réussir et obligent ceux qui ont réussi à fuir.

2) A droite, on pense que tout ce qui n'est pas néo-libéral est marxiste. Il est important que tout le monde soit traiter de manière égale; c'est à dire que si on impose les gens à hauteur de 10%, on impose toute la population à 10%, de moi à Bettencourt. C'est en traitant les gens de manière égale qu'on obtient l'égalité devant la réussite.

3) A droite, on pense que "l'étranger" est une menace, petite, moyenne, grosse, en fonction de l'origine et de la religion. Je n'ai pas vraiment compris "pourquoi"... Probablement des années de lavage de cerveau télévisuel...

4) A droite, on pense que les gens de gauche sont des parasites qui votent à gauche pour pouvoir toucher plus d'alloc (de toute forme). Le mec de gauche est donc un fainéant qui exploite le système, qui se plaint systématiquement lorsqu'une réforme passe car il pourra moins exploiter le système après, et qui est contre toute forme de progrès social, et toute forme de réussite sociale. Ainsi, pour subvenir à ses besoin, il doit parasiter l'état. Bref, le mec de gauche est un assisté qui empêche le monde de tourner rond

5) A droite, on pense que le mec de gauche est un protestataire malfaisant et égoïste. Ils manifestent d'ailleurs pour des raisons égoïstes : "je veux plus d'argent", "je veux plus de vacances", "je veux ma retraite", etc. Le mec de gauche ne veut pas le bien de la société, il veut son bien propre, sur le dos de l'état. D'ailleurs, je cite mon copain de droite : "t'as déjà vu des manifestants de droites? Des gens qui manifestent lorsqu'on leur dit qu'on va monter leurs impôts? Des gens de droite qui manifestent quand on leur dit que c'est l'austérité qui les attends? Non ! C'est bien une preuve que les gens de gauche sont des parasites égoïstes et assisté qui profitent de l'état pour leur propre intérêt".

6) A droite, on croit au rêve américain, il est important que certain se laissent marcher dessus pour qu'un nombre restreint puisse "réussir". C'est aussi connu sous le nom de "syndrome du larbin", d'ailleurs, mon copain m'a bien dit "entre larbin et assisté, je préfère être larbin". Ainsi, l'austérité est un mal nécessaire à imposer à 99% de la population pour que "l'on puisse s'en sortir"

7) A droite, on pense qu'il ne faut plus aucun fonctionnaire pour que l'état économise. Les services publiques doivent être purgés, et les gens auront enfin un accès égale aux écoles, à la médecine, transport, etc. Egale, c'est à dire chacun en fonction de ses moyens.

Cool A droite, on pense que la France est grande, et qu'il faut qu'elle conserve sa stature internationale. toute forme de manifestation est la preuve aux yeux du monde que la France s'affaibli. En plus d'être égoïste, les mecs de gauche affaiblissent l'honneur de la France.

9) A droite, on pense qu'une fois l'acte démocratique du vote effectuer, on ferme sa gueule et on subit car le vote est démocratique, ouvrir sa gueule non !

10) A droite, on pense que les chômeurs (et autre assistés) sont de gauche parce qu'ils sont fainéants, parce que les gens de droite, ils travaillent, eux !

Pendant les 3 mois de discussions acharné, c'est plus ou moins ces 10 points qui reviennent toujours, toujours, toujours sur le tapis. J'ai donner des arguments, mis au point des pièges intellectuels pour prouver que ses raisonnement étaient absurdes... mais rien n'y fait, même sans argument, en répondant à côté de la question, il estimait qu'il avait raison, point final. (Pour les pièges, il n'est pas tombé dedans car il est docteur en science, et qu'il a préféré "fuir" plutôt que de répondre dans mon sens, prouvant par là même qu'il était égoïste et moi pas... Ce qu'il a également réfuté sans argument...)

Ainsi, je pense qu'il est nécessaire de démonter point par point ces 10 éléments. Il faut que le raisonnement soit simple pour que tout le monde comprenne (si je ne m'abuse ~30-35% des primo votant n'ayant pas un haut niveau d'étude ont voté FN). Il faut que ces raisonnement soient appuyé par des faits irréfutables (preuve scientifique, autre). Il faut avoir des exemples percutants qui séduiront le jeune publique avec un faible niveau d'éducation, et des réflexions profondes qui toucherons le reste de la population. J'attends vos commentaires avant de donner mes impressions sur ces 10 points

Je pense qu'il faut aussi mettre l'accent sur les bases de la société que l'ont veut. Pour moi, c'est l'égalité des chances : Une éducation exemplaire pour tous, un accès à la médecine pour tous, un accès à l'information pour tous (internet haut débit partout en France, même dans les zones rurales), un accès à l'énergie pour tous, un accès au logement pour tous, et un accès à de la nourriture saine pour tous. Ca fait beaucoup, mais il s'agit pour moi des bases nécessaires aujourd'hui pour vivre décemment dans un pays développé, et avoir accès à "la réussite" pour tous.

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Leptig Ato le Jeu 31 Mai - 8:53

1) A droite, on pense que la réussite est une chose importante, et que la gauche bride la réussite : Les taxes sur les entreprises empêchent les entreprises de réussir à se développer, les taxes sur les riches empêchent les gens de réussir et obligent ceux qui ont réussi à fuir.

Oui, mais à droite on ne vit pas avec le smic (enfin pas celle que tu décris). On ne se rend pas compte qu'avec 6.000 euros par mois on vis très très bien et que donc quand on est taxé à 75% et qu'on paye l'ISF c'est qu'on gagne de toute façon largement de quoi vivre dignement. De plus le riche ne consomme pas, il garde son argent et est donc contre productif. Le riche ne sert qu'a lui même. Si le riche ne partage pas les valeurs de solidarité de notre chère patrie, qu'il se tire (il ne rapporte pas de taxes, il est dispensable). Il laissera de la place pour des gens plus ambitieux qui attendent sont départ.

2) A droite, on pense que tout ce qui n'est pas néo-libéral est marxiste. Il est important que tout le monde soit traiter de manière égale; c'est à dire que si on impose les gens à hauteur de 10%, on impose toute la population à 10%, de moi à Bettencourt. C'est en traitant les gens de manière égale qu'on obtient l'égalité devant la réussite.

Si tu ne prends pas de gros raccourcis, ton point de vu peut être remis en question. C'est mal. Tu dois imposer tes idées. Donc, tu en dis le minimum pour qu'il n'y ait pas de discussion. L'ultra-libéralisme en arrive à ses derniers stades de vie pour les américano-européens. Quand se seront les autres pays qui en profiteront plus que nous (amérique du sud, inde chine etc.) on voudra changer de modèle, trop tard. L'égalité, c'est faire en sorte que chacun aie ses chances. Pour que chacun aie ses chances il faut demander plus a ceux qui ont beaucoup plus.

3) A droite, on pense que "l'étranger" est une menace, petite, moyenne, grosse, en fonction de l'origine et de la religion. Je n'ai pas vraiment compris "pourquoi"... Probablement des années de lavage de cerveau télévisuel...

On parle donc d'une droite xénophobe qui cherche la moindre excuse pour justifier ses peurs. Classique. On ne changera pas l'humanité. Sherrif, illustre psychosociologue américain, à démontré qu'en situation de concurrence entre groupe, des stéréotypes apparaissent nécessairement. Et ceci même lorsque les groupes sont constitués aléatoirement et artificiellement. C'est là une mécanique de notre petit cerveau, point.

4) A droite, on pense que les gens de gauche sont des parasites qui votent à gauche pour pouvoir toucher plus d'alloc (de toute forme). Le mec de gauche est donc un fainéant qui exploite le système, qui se plaint systématiquement lorsqu'une réforme passe car il pourra moins exploiter le système après, et qui est contre toute forme de progrès social, et toute forme de réussite sociale. Ainsi, pour subvenir à ses besoin, il doit parasiter l'état. Bref, le mec de gauche est un assisté qui empêche le monde de tourner rond

5) A droite, on pense que le mec de gauche est un protestataire malfaisant et égoïste. Ils manifestent d'ailleurs pour des raisons égoïstes : "je veux plus d'argent", "je veux plus de vacances", "je veux ma retraite", etc. Le mec de gauche ne veut pas le bien de la société, il veut son bien propre, sur le dos de l'état. D'ailleurs, je cite mon copain de droite : "t'as déjà vu des manifestants de droites? Des gens qui manifestent lorsqu'on leur dit qu'on va monter leurs impôts? Des gens de droite qui manifestent quand on leur dit que c'est l'austérité qui les attends? Non ! C'est bien une preuve que les gens de gauche sont des parasites égoïstes et assisté qui profitent de l'état pour leur propre intérêt".

Et donc le mec de droite vote a droite pour garder sa thune pour lui, Ouroboros, tu connais? Thune qu'il a hérité de ses parents, grand-parent, qui lui ont payé de chères études qui lui permettent d'avoir un poste à responsabilité qu'il pense bien gérer et il est certain qu'il mérite son revenu colossal. Sauf qu'en pratique il a été privilégié toute sa vie et ne connais pas la réelle valeur de ce qu'il gagne. Donc il râle... comme le mec de gauche. Inutile.

6) A droite, on croit au rêve américain, il est important que certain se laissent marcher dessus pour qu'un nombre restreint puisse "réussir". C'est aussi connu sous le nom de "syndrome du larbin", d'ailleurs, mon copain m'a bien dit "entre larbin et assisté, je préfère être larbin". Ainsi, l'austérité est un mal nécessaire à imposer à 99% de la population pour que "l'on puisse s'en sortir"

Le rêve américain s’effondre, s’effrite et va tombé dans les méandre du monde de la spéculation financière qui fait du blé pour en avoir toujours plus sans s’apercevoir que les marchés sont toujours plus fragilisé et de moins en moins certain. Pourquoi? La finance a besoin de stabilité (politique, industrielle, financière, banquière et même culturelle) au moindre signe d'agitation de l'un de se paramètre, le système s'emballe, tout le milieu à la même réaction et il y a possiblement un crash. Maintenant dites moi si nous vivons dans un monde stable?

Larbin-assisté, cela relève d'un système de croyance morale (et donc aussi religieuse). En pratique on peut être un larbin mais un assisté intellectuel (m'sieur, je fais quoi après?). Mais on parle bien d'agent non? Nous sommes forcément assujetti à quelqu'un ou a des tendances (cf: paragraphe précédent). Le coté larbin-domminant VS assisté est un vieux débat. On pensait les serf assistés, alors qu'ils n'étaient que des larbins; En fait pour moi ce n'est qu'une question image et de représentations idiotes et sans fondements. Bref, être un assisté "c'est mal", et quand on a pas le choix bah "c'est pas plus mal que si c'était pire". Cette représentation prends d'énorme raccourcis, tous les chômeurs sont des assistés, mais la grande majorité préfèrerai avoir un taf. Ils le savent mais jongle avec l'un ou l'autre tableau en fonction des jours... ça s'amuse quoi...

7) A droite, on pense qu'il ne faut plus aucun fonctionnaire pour que l'état économise. Les services publiques doivent être purgés, et les gens auront enfin un accès égale aux écoles, à la médecine, transport, etc. Egale, c'est à dire chacun en fonction de ses moyens.

Si l'on cessait de détourné les fonds, on pourrait peut être garder nos fonctionnaires? Sinon aux état-unis il y a certains services qui sont assurés par ce que payé par des riches donateurs. En fait quelque soit l'orientation; les riches finissent par donner aux pauvres (histoire de ne pas les laisser crever). Le coté je dois garder ce qui est à moi parce que je le mérite est assez puérile. C'est là nier ce qui fait ce que nous sommes adultes. En fait je me demande si tu n'as pas débattu avec des couillons de nouveaux riches, ils ne représentent pas la droite à mon sens.

Cool A droite, on pense que la France est grande, et qu'il faut qu'elle conserve sa stature internationale. toute forme de manifestation est la preuve aux yeux du monde que la France s'affaibli. En plus d'être égoïste, les mecs de gauche affaiblissent l'honneur de la France.

La France à perdu 13 place au classement IDH, elle s’effondre économiquement et un rigolo nous à fait passer pour des bouffons et des béni-oui-oui durant cinq ans. La grandeur de la France ne repose-t-elle que sur une poignée de manifestants? Comment t'as pu débattre avec des gens dont la vision est aussi courte? En ce qui me concerne c'est inintéressant.

9) A droite, on pense qu'une fois l'acte démocratique du vote effectuer, on ferme sa gueule et on subit car le vote est démocratique, ouvrir sa gueule non !

Subir et imposer. Ils sont frustrés? Amusant. Si tu ferme ta gueule tout ce que tu vas gagner c'est un peu d'amertume (et un infarctus à cinquante ans).

10) A droite, on pense que les chômeurs (et autre assistés) sont de gauche parce qu'ils sont fainéants, parce que les gens de droite, ils travaillent, eux !

Non, je connais pas mal de chômeurs de droite qui voudraient viré les "n'étrangers a cause qu'ils volent le travail des français", ils ne travaillent pas. Pire, ils attendent qu'on leur donne un travail, des assisté pour devenir larbin en quelque sorte. Voilà un raisonnement puéril de plus.

En ce qui me concerne, je trouve que de gauche comme de droite il manque grandement une hauteur de vue salutaire. A force de simplifier les situations on abouti à des arguments bancales (et je suis sympa) d'un coté comme de l'autre. Toute situation est complexe, il n'y a pas de vérité ou de réalité absolue. La fin devraient justifiée les moyens, alors qu'on ne va nulle part en se contentant de suivre des idéologies (qui sont donc basées sur des concepts loin des nécessités).

_________________
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute". P. Desproges
avatar
Leptig Ato

Messages : 64
Date d'inscription : 28/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  obit le Jeu 31 Mai - 13:23

J'ai fait des efforts importants pour pouvoir glaner ces infos, même si j'ai du discuter avec des gens qui croient profondément que notre "salut" passe par le FN...
J'ai mis ces 10 points "tel quel". Je n'ai pas besoin d'être convaincu du fait que les gens de droites ne sont pas tous riches ou ont un travail. Je cherche à trouver les meilleurs arguments/exemples/raisonnement pour pouvoir détruire ces 10 absurdités de l'esprit des gens de droite (du moins les 90% qui votent à droite en pensant être riche et qui se font @&#$€% a sec par la suite...)

De même, je cherche les valeurs profondes auxquelles il faut se rattacher pour fédérer le plus de monde, et trouver les meilleurs réponses aux problèmes majeurs. Ni de gauche, ni de droite, ni du centre ou des extrêmes, la politique 2.0, c'est d'identifier les vrais problèmes, et de chercher les bonnes réponses là ou elles se trouvent !

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Leptig Ato le Jeu 31 Mai - 17:20

Hey! Je comprends bien.

Le soucis c'est que tes informations sont parcellaires et caricaturales, mais c'est dut à facebook, je ne connais pas de conversations sérieuses sur facebook. Je ne pense pas que les gens avec qui tu as discuté aient réfléchit plus de trois secondes avant de répondre.

Sinon, j'espère qu'on va bâtir ici une nouvelle vision de la politique. Cela exclu le rassemblement. C'est en cherchant à trop rassembler que l'on se risque au clientélisme. convaincre n'est ainsi pas la même chose qu'acheter.

je m'explique plus en détail, il faut distinguer orientation politique de culture politique. Certains se disent de gauche, en approuvent les idées mais restent en surface (culture politique). Notion que l'on peut confondre dans l'orientation politique, mais cette dernière est plus large à mon sens et inclue des réflexions précises de la personne.

En soi, viser une culture politique et la comprendre (ce que tu propose), aide à construire une argumentation adaptée. Mais cela n'aide pas à construire sa propre opinion (surtout si l'on veut un peu de nouveauté). Transcender la politique ne peut se faire qu'en partant de zéro, en mettant à bas sa propre culture politique pour ne conserver qu'une opinion/réflexion toute neuve (en théorie, pas en pratique).

Donc, identifions les problèmes comme tu le dis, nous aurons tout le loisir de combattre le stéréotype quand il ne restera plus que ça à faire ^^

_________________
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute". P. Desproges
avatar
Leptig Ato

Messages : 64
Date d'inscription : 28/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  obit le Jeu 31 Mai - 17:45

infos résumées, surement, caricaturales, pas vraiment hélas. J'ai passé des heures à répondre à des tartines de conneries. Y'a des néo-marxistes amateurs de concombre qui m'ont abordés pour devenir "ami" parce que je défendais des idées plus de gauche que de droite (bon ok, y'en avait 1, pas plusieurs, mais il vaut son pesant de cacahuète le gars...). Et vu que j'ai répondu à des tartines, c'est que les gens qui ont écrit ont réfléchi un minimum.

Après, je ne suis pas complètement d'accord avec toi, un rassemblement est nécessaire si l'on a des envies de faire bouger les choses. Et je pense qu'on peut le faire sans clientélisme si on rassemble sur autre choses que la gauche ou la droite. Or, on s'attaque à ... 100 ans de tradition politique minimum (je ne suis pas assez calé en histoire pour donner des chiffres exacts). Pour les gens, y'a les extrêmes, la gauche, la droite, et le centre. Repartir de zéro avec des idées novatrices, je suis pour, c'est ce que je cherche à trouver depuis un an. Mais pour ça, j'étudie ceux avec lesquels je vais avoir à débattre. C'est à dire des gens bardé de stéréotype.

Pour moi (je lance l'idée, comme ça je suis clair), le renouveau de la politique passe par un système de réseaux ouverts, pas un système de partis (qui sont des réseaux fermés idéologiquement). On doit identifier les problèmes à résoudre, et avoir les bases de la société que l'on veut pour l'avenir. C'est à dire donner une direction politique à suivre. Les solutions doivent-être apportées non pas par des lobbyistes qui arrosent joyeusement les politiciens, mais par des réseaux de "savant" et de personnes éclairées sur le sujet qui veulent faire bouger les choses. (L'anonymat dans ces réseaux devrait permettre d'éviter toute forme de corruption, surtout si l'on rend le lobbyisme illégale auprès de ces réseaux). Ces réseaux se doivent alors de proposer des solutions efficaces au parlement, qui pourra légiférer avec dans les mains de vrais rapports sur les différents sujets. Ainsi, on évitera les débats inutiles sur "le nucléaire c'est pas dangereux, mais faut quand même démanteler un peu, ou pas" qu'on a vu pendant le débat du 2e tour, en oubliant completement le fait que les déchets nucléaires, ça n'émet pas de CO2, mais c'est une putain de grosse saloperie qu'on lègue à des millions de génération derrière nous....
Tainnn, je sais pas si je suis clair ou pas sur ma vision Suspect

Bref, repartir à zéro : oui, mais ne jamais perdre de vue ce que l'on devra convaincre sont bourré de stéréotype et qu'il faudra donc leur apporter des réponses convaincantes.

Allez, moi, j'vais faire la sieste

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  riri le Jeu 31 Mai - 18:28

Je reponds pas tout de suite sur tout, mais oui, tibo, tu as raison sur la politique 2.0, et c'est d'ailleurs le but de ce forum. Aller au dela des clivages traditionnels.

Une chose qui est importante a mes yeux, c'est que oui on a souvent affaire a des gens bardés de stéréotypes, mais il faut conserver a l'esprit qu'on en a toujours pleins soi-meme. C'est le fonctionnement humain. Bon moi bien sur je n'ai pas de stéréotype mais je ne suis pas humain alien

Pour avancer, j'imagine qu'il faut confronter notre "connerie", la "connerie" des autres, notre "intelligence" et "l'intelligence" des autres.

A titre personnel, je ne pense pas qu'une politique soit meilleure qu'une autre, mais que ce qui garantit une avancee, c'est la triple coherence, d'une politique ancree dans une philosophie, d'une politique ancree dans son temps, et d'une politique ancree dans un systeme constitutionel. Parce que la politique doit servir l'Homme, le Citoyen, et l'Etat. Chose plutot ardue puisque l'Homme s'inscrit dans le temps, le citoyen dans l'immediat, et l'Etat quelque part entre les deux.

Je sais pas si je suis clair... Suspect

riri

Messages : 63
Date d'inscription : 27/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  obit le Jeu 31 Mai - 19:38

Tu es parfaitement clair. J'aime beaucoup le concept de triple cohérence.
Jusqu'à présent, je pensai à comment changer la façon d'agir pour aller vers "du mieux" sans toucher aux fondements de l'état. C'est à dire la politique énergétique, agricole, industrielle, écologique, etc. Mais je n'avais pas imaginer toucher à la constitution, aux droits de l'Homme, etc. parce que je n'estime pas en avoir les capacités probablement (pas assez philosophe, pas assez de connaissance dans le domaine,...).

Y'a du boulot, c'est cool Very Happy

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Dr.VonDerBerg le Ven 17 Aoû - 16:19

Je n'ai pas le temps tout de suite de répondre à tout, famille, obligations tout ça... Mais, j'ai juste une question qui me titille, c'est bien évidemment fait exprès d'avoir aligné cliché sur cliché hein ?

Dr.VonDerBerg

Messages : 3
Date d'inscription : 17/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  obit le Ven 17 Aoû - 17:34

Bienvenue sur le Forum !

Non, ce n'est pas fait exprès d'aligner les clichés... En pratique, ce que j'expose ici, ce sont les idées d'un ami avec lequel j'ai débattu pendant plusieurs mois avant et pendant les présidentielles. Ce sont ses sujets de préoccupations (et de la plupart de ses amis). Les même sujets revenant sans cesse dans les conversations suite à des dérives quasi-systématiques, il a été facile de les résumer ici.

Depuis les présidentielles, et des mots qui ont été un peu trop loin après le 2e tour, ce genre de discussion a disparu...
Les gens dont j'ai récupéré l'opinion pendant quelques mois votent à droite voir extrême droite et ne sont pas des gens "riches"... Dans la mesure ou ~50% des gens votent à droite en France, j'estime, peut-être un peu vite certes, que la plupart des gens qui votent à droite sans être "riches" doivent véhiculer le même genre d'idée.
(Un capitaliste convaincu, gagnant 60000€ par mois, ferait une connerie en votant à gauche... et je ne voit pas comment convaincre une telle personne de voter autrement...)

J'attend une réponse plus complète avec impatience pour relancer le sujet !

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Dan le Ven 17 Aoû - 17:42

Petit aparté, car je sais que tu tires ces propos de Facebook. Pas plus tard qu'il y a un quart d'heure, un abruti profond, "ami" d'un bon ami, du genre violent et manipulateur, m'a littéralement insulté sur le sujet des pussy riots. Mais attention, de la bonne insulte. En une demi-heure, on est passé de "clergé orthodoxe" à "bouille mentale" "nevro facho" et autres patronymes loquaces.

Pas convaincu qu'on en serait arrivé là irl. Mais puisque c'est un "pote de Paris", ça a effectivement très très mal démarré.

Comme quoi, Facebook...
avatar
Dan

Messages : 61
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Dan le Ven 17 Aoû - 17:49

D'ailleurs, je pense de plus en plus à virer le compte :
- j'y passe trop de temps
- un "ami" me poste un pamphlet raciste à l'égard des Roumains, source du malheur de l'Europe, car il s'est fait cambriolé la veille par des... Rroms !
- 30 minutes et hop, un nouvel ennemi dans le genre hautain parigot à base d'insultes.

Vraiment de la merde.

à n'utiliser qu'à des fins politiques.
avatar
Dan

Messages : 61
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  obit le Ven 17 Aoû - 17:57

Dans la mesure où les discussions que j'ai eu représente en moyenne une bonne heure de débat par jours pendant 2 à 3 mois, sans brouille particulière avant le 2e tour, des dizaines et des dizaines de ligne de part et d'autre.... Je pense que c'est plutôt quelque chose de constructif qui est sorti de ces discussions sur facebook. Du moins de mon côté puisque j'ai sorti une analyse des gens de droite que je n'avait jamais eu l'occasion de fréquenter jusque là. (Même si l'échantillon n'est pas vraiment représentatif). Bon, les amis de mon ami n'étaient pas toujours constructifs, certes.............
Mais lui oui, faisant l'effort de répondre à mes arguments par les siens sauf quand c'était trop défavorable ou quand j'avais réussi à le piéger pour le mettre face à ses contradictions... Dans ce cas là, il changeait de sujet pour éviter de répondre...
De plus, c'est tout à fait le genre de discussions qu'on avait à l'oral avant....

Bref, a défaut d'avoir une étude profonde des gens de droite, représentative et tout et tout, j'ai au moins un échantillon d'idée à proposer. Je ne dis pas que c'est parfait, je pense juste que c'est le genre d'élément dont il faudrait tenir compte, puisque ces gens là semblent en tenir compte...

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Dr.VonDerBerg le Ven 17 Aoû - 22:57

D'après ce que tu dis ils sont plutôt de l'extrême droite ou de la droite populaire au mieux. Etant de droite je ne me retrouve dans aucun des points que tu as cité. Ou alors tu as tellement raccourcis les idées que ça en devient des clichés à la limite du ridicule.

Prenons le premier point quand tu dis que les gens de droite accorde de l'importance à la réussite. Très honnêtement, qui n'accorde absolument aucune importance à la réussite ? Qui ne souhaite pas avoir un métier dans lequel il s'épanouie et qui lui assure un train de vie confortable, le mettant à l'abris de tout imprévu et de grosse faillite.
Si ça c'est être de droite, est-ce que ça veut dire qu'être de gauche c'est ne pas aspirer à avoir une vie équivalente ou meilleure que celle de ses parents, est-ce que c'est accepter d'avoir une profession qui ne permet pas d'être heureux, qui use physiquement et mentalement et qui en plus ne rémunère pas du tout.
Après sur le fait que la gauche empêche les entreprises de prospérer, non. Mais on ne peut ignorer que la fiscalisation des entreprises est mal faite. Dans une PME les taxes, charges et autres impôts viennent à poser de réels problèmes pour l'embauche. Repenser la fiscalisation et le monde du travail ne serait pas un luxe et se contenter du statu quo, c'est l'impression que me laisse le gouvernement en ce moment, n'est pas la solution.
Alors la gauche n'est pas forcément responsable de cette situation, mais elle ne donne pas l'impression de vouloir changer quoique ce soit.

On peut coupler le point numéro 3 et le numéro 8. A droite, ce qui dérange ce n'est pas l'étranger en tant que tel, c'est le communautarisme.
A droite ce qui énerve c'est ce refus qu'on les gens de gauche d'être patriotique, de peur de paraître pour des vilains racistes pas beaux. Ce qui est presque scandaleux c'est cette attitude repentante et honteuse de toute l'histoire de la France.
Partant de là, quand 50% de la population a honte d'afficher son drapeau, a honte de son hymne national, a honte de sa culture et a honte de son histoire, il est normal que les étrangers venant habiter en France et devenant français ne puisse pas se sentir fier et heureux d'avoir cette nationalité. Puisque ceux l'ayant déjà en ont honte.
Et d'avoir à ce point rejeté les symboles de l'Etat de la république, on a encouragé les extrêmes à se les approprier. Et c'est à mon sens une grosse erreur.
Oui, nous venons d'un pays dont l'histoire et la culture, ont compté dans le monde occidental et donc dans le monde. Nous avons un héritage dont nous devrions être fier. Nous devrions exiger que chaque personne voulant vivre dans ce pays sache parler la français, connaisse un minimum notre histoire et notre culture et par dessus tout, qu'il soit prêt à les adopter et se les approprier. Après tout, il va faire de la France son pays, il me parait normal qu'il fasse tout pour se sentir français.
Quant à la manifestation... Les français en général déscendent dans la rue pour tout et n'importe quoi. C'est un de nos héritages, ça ne fait pas forcément de mauvaise pub, c'est surtout qu'on passe pour des girouettes et des mecs qui gueulent tout le temps pour pas grand chose. Cela dit en passant, c'est vrai.

Le point numéro 9 est assez sympa aussi. Parce que je pense que cette idée est venu en parlant d'avril 2002 ou de ce qui pourrait se passer en 2017. Du genre le FN au pouvoir.
Et bien c'est le jeu ma pauvre Lucette, si une majortié des français votent pour un parti d'extrême droite, alors c'est qu'on ne mérite que l'extrème droite. Refuser un vote ou manifester comme en 2002 était juste ridicule... Il y a un droit et un devoir tout simple qui s'appelle le vote, ça prend deux fois 15min tous les cinq ans. Si on veut empêcher ce genre de parti d'arriver au pouvoir il suffit de voter.
Envisager une "révolution", ou tout autre manifestation pour contester un vote, c'est remettre en cause la démocratie. La seule raison valable de contester un vote c'est si il y avait un cas de fraude évidente et qu'un parti tente de prendre le pouvoir illégalement, mais si un parti que l'on aime pas arrive au pouvoir parce qu'on a pas su bouger ses fesses pour aller voter, on ne peut s'en prendre qu'à nous même.


Les autres points sont plus intéressants et méritent une réflexion plus poussée alors ça attendra encore un petit peu.

PS : DESOLE C'ETAIT LONG !

Dr.VonDerBerg

Messages : 3
Date d'inscription : 17/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Dan le Dim 19 Aoû - 0:28

Et bien c'est le jeu ma pauvre Lucette, si une majortié des français votent pour un parti d'extrême droite, alors c'est qu'on ne mérite que l'extrème droite.

C'est aussi le fait que les partis dits "traditionnels" n'ont pas réussi à se remettre en question afin d'être réellement compétents. Par partis traditionnels, qui est une formule assez vague et traitre, j'entends les entités politiques qui proposeraient en majorité des solutions applicables et qui paraissent tomber sous le sens.
avatar
Dan

Messages : 61
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  obit le Lun 20 Aoû - 15:25

J'avoue ne pas être complètement au point avec les différentes droites. La plupart des gens avec qui j'ai conversé étaient des sarkozystes convaincu, et quelques frontistes (tout aussi convaincu).

Considérant le nombre d'heures passé à discuter, j'ai bien évidement raccourci ici. Cependant, j'ai essayer d'être synthétique sur les idées qui ont été exposées le plus de fois. Ca fait peut-être cliché, dans ce cas c'est involontaire, mais c'est vraiment ce qui s'est dit.

La réussite en tant que tel est un concept vague... Et en effet, tout le monde aspire à la réussite a priori. Sauf que les questions que tu poses sont à des années lumières de ce que mon petit groupe de droite m'a rabattu les oreilles pendant des mois, et sont implicitement plus proche de ce que moi je pense...
Pour eux, la réussite, c'est gagner beaucoup d'argent. L'argent étant la seule "valeur" objective de notre société selon eux. Si tu pèse quelques dizaines de k€, alors tu as réussi !
Pour moi, la réussite, c'est de pouvoir vivre heureux. C'est à dire trouver un boulot (pour commencer), gagner assez d'argent pour me nourrir et me mettre à l'abri avec ma famille en cas de pépin. Bref ce qui est suggéré dans tes questions quoi... Et qui me fait plutôt penser à un discours de gauche Very Happy
J'ajoute que tant qu'à faire, je préfère vivre entouré de gens qui ont l'air heureux, qui sont courtois et souriant ici à Québec, plutôt qu'entouré de gros beaufs dépressifs et malveillants à Marseille. C'est fou comme c'est bon pour le moral d'être au milieu de gens qui vont bien ! Vivre au milieu de gens qui ne vont pas bien est un frein sociale, donc un frein à la réussite (au sens large).

La fiscalité des entreprises en France est une horreur... On étouffe plus qu'on aide aujourd'hui à droite comme à gauche. Je pense qu'on a un gros boulot la dessus si on veut être crédible.

Jusqu'à présent, je me suis toujours considéré comme de gauche. Et je suis plutôt patriotique dans l'âme, j'aime mon pays et mon histoire et tout ce qui va avec, même si je trouve ce concept de plus en plus désuet dans le monde dans lequel on vit... Mais en effet, on m'a reproché ça aussi, de ne pas aimer la France, sa grandeur, etc. Par définition, parce que j'étais de gauche.


Partant de là, quand 50% de la population a honte d'afficher son drapeau, a honte de son hymne national, a honte de sa culture et a honte de son histoire, il est normal que les étrangers venant habiter en France et devenant français ne puisse pas se sentir fier et heureux d'avoir cette nationalité. Puisque ceux l'ayant déjà en ont honte.

Je ne pense pas que ce soit une histoire de honte en tant que tel. Si on regarde les média, on voit une forme manichéenne d'être français se dessiner : les gens de gauche n'aiment pas la France, et les gens de droite aiment trop la France". Les gens de gauche vont avoir tendance à se placer en opposition par rapport au FN, qui prône plutôt une France "pure"... Alors en effet, c'est pas simple pour une personne arrivant en France de bien se positionner et d'aimer le pays pour ce qu'il est... Je pense qu'on a des symboles fort en France, et qu'on a tout intérêt à les garder.
Pour le communautarisme, c'est pas simple à gérer avec les politiques actuelles. Quand dans les cités HLM, on fait un immeuble par nationalité d'origine, on ne prône pas la mixité sociale... En laissant les communautés repliées sur elles-mêmes, on ne peut pas s'attendre à un miracle au niveau intégration. Et si en plus, on laisse ces communautés dans la misère, alors on exacerbe les haines... Partant de là, c'est difficile de dire au gens "mais intégrez vous bon sang, faites un effort quoi !"........ C'est pour ça que je propose de raser toutes les tours HLM et de les remplacer par des "maisons HLM 0 énergie", construites avec des matériaux solide pour que les maisons durent longtemps, et que les communautés soient mixées afin d'éviter la croissance du communautarisme. Vive la tour de Babel Very Happy quand le Français sera le meilleur moyen de communiquer avec ses voisins, alors les gens parleront français.

On descend dans la rue, ça fait parti de nos symboles. Maintenant, je pense que la démocratie ne doit pas s'arrêter au vote. La démocratie, par définition, c'est fait pour que le peuple décide. Quand le gouvernement fait quelque chose qui ne semble pas légitime au peuple, celui ci doit pouvoir s'exprimer, et le gouvernement devrait écouter le peuple. Cela ne veut pas dire qu'il faut écouter systématiquement chaque requête individuellement et y accéder, ni qu'il faut ne rien faire qui tranche dans le vif pour éviter les remous. Je pense que la manifestation est un outil formidable, mais qu'il faut l'utiliser à bon escient. Avant toute manifestation, il devrait y avoir des discussions posées avec les représentants du peuple... Au Québec, les manifestations étudiantes contre l'augmentation des frais universitaires ont coutés plus cher à l'état que ce que la fameuse hausse rapportera... L'obstination du parti libérale a juste été débile : Campagne de pub, demande de trêve pour discuter, mais de refuser la discussion par la suite, re-campagne de pub... Au final, cela va plus que probablement lui couter les élections en septembre.

Il n'y a rien de ridicule à exprimer son mécontentement. C'est en exprimant ce mécontentement (entre autre) qu'on fait normalement avancer les choses. Moi, je suis pour les manifestations de joie aussi, mais en ce moment, la joie se fait rare...
Le vote est une étape, certes, mais ce n'est pas tout "le jeu". Ca me rappelle un comics avec 3 gars au dessus d'un volcan en activité. Y'a 2 personnes "normales" et un scientifique, et un des gars normal dit au scientifique "T'es peut-être plus intelligent, mais on a voté donc tu suis les directives la majorité : on saute tous". Je suis assez pour la désobéissance civile, ci celle ci est justifiée. Je suis pour manifester mon désaccord, parce qu'il faut montrer son désaccord. Je suis pour manifester mon accord, pour la même raison. Je suis pour que le gouvernement élu par le peuple ai un moyen de communication avec le peuple. Je suis pour que les élus aient conscience de la vie du peuple pour pouvoir vraiment y prêter attention.

Le fait que les parti ne rassemblent plus comme il faut, le fait que le taux d'abstention grimpe régulièrement est symptomatique : les gens se font de moins en moins d'illusions, la gauche comme la droite ne nous feront pas sortir de la merde. C'est pour ça que le FN gagne de plus en plus de terrain, et que nous devons agir en proposant du sang neuf pour la France et l'Europe ! Bref, le problème des extrêmes vient plus des politiques d'incapables (parce que s'ils sont capables, ce qu'ils font est criminel !) que du peuple qui en a plein le cul de toujours subir...

Si on arrive à avoir un code d'éthique, une ligne directrice clair, des objectifs précis, et un idéal simple à embrasser par le peuple, nos idées peuvent facilement s'exportées dans des pays comme l'Espagne ou l'Italie qui sont pris à la gorge, bien plus que nous.

PS : Faut pas s'excuser de la longueur du message, plus y'a de détails, plus on va pouvoir faire avancer les idées !

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Dr.VonDerBerg le Lun 20 Aoû - 23:15

Je viens de cerner ton mode de pensée, tout ce qui est rationnel, logique et de bon sens et un discours ou une idéologie de gauche, tout le reste est de droit. Ça explique beaucoup de choses ! Very Happy

Alors au risque de te décevoir, aspirer à une réussite sociale échappe à tout clivage gauche/droite. Il est humain de vouloir (dans les sociétés occidentales) un métier qui te plait et qui te permet de te mettre à l'abris financièrement parlant. Après les gens aimant l'argent, là ils étaient de droite, mais j'en connais de gauche, sauf qu'ils sont plus démago' et hypocrites dans les propos qu'ils tiennent.

Dis moi quel est le critère, ou quels sont les critères objectifs de réussite en dehors de l'argent ? Soit tu restes sur une notion philosophique abstraite, qui ne veut rien dire, soit tu deviens très terre à terre et tu prends l'argent comme critère de réussite sociale. Pour être plus clair je vais chiffrer ce que je dis, parce que parfois c'est sympa de le faire.
On a parlé d'être heureux avec une famille, on va prendre une famille avec deux enfants, ça fait ni trop ni pas assez. Donc cette famille va viser le T3/T4, apparemment le prix moyen du m² en France est de 12,30€. Donc un T3 étant d'au moins 60m² jusqu'à 90m² pour un T4. On va couper la poire en deux on va dire un appart' de 75m², avec donc un loyer de 922€ par mois, par chance tu as trouvé un gentil proprio et l'immeuble sympa et toutes charges comprises tu t'en sors avec 950€. J'ai été vérifié sur la région rouennaise et bordelaise et on est vraiment dans la bonne fourchette.
Tu as ensuite la bouffe, pour 4 personnes 150€/ semaine c'est le minimum, si tu veux manger équilibré avec des produits de pas trop mauvaise qualité. Donc on est à 600€/mois.
L'abonnement internet et téléphone des parents 65,97€.
L'assurance pour la voiture 20/25€, la mutuelle pour les parents et les enfants, ça doit tourner autour des 180€ je pense.
Là on arrive déjà à 1800€/mois, si tu ajoutes le plein d'essence tous les mois à 70€ et les éventuels abonnements aux transports en commun on peut ajouter 100€ pour les déplacements, soit 1900€.
Imaginons que les deux parents ont un métier qu'ils adorent mais où ils ne sont payés que 1200€, il ne reste pour les vêtements, les sorties et loisirs extra scorlaires que 500€. Et ça part vraiment vite. Alors pour peu que la machine à laver lâche ou que la voiture ait besoin d'être réparée...C 'est assez vite la galère.
Tu peux donc difficilement nier que l'argent est un critère plus que recevable pour évaluer ta réussite. Parce qu'objectif comme pas permis puisqu'on peut aisément deviner l'état de stress et de préoccupation des parents quand la marge de manoeuvre après avoir payé toutes les obligations est juste ridicule.
Donc aujourd'hui, pour commencer à bien vivre 2000€ c'est le minimum. Tu as le temps de voir venir et de prévenir tout pépin éventuel et disons qu'avec 3000€, tu peux estimer que tu as réussi dans ta vie. Parce que tu peux te permettre d'économiser en plus de vivre de façon confortable. Tu aimes ton métier, tu sais que tu n'es pas sous la menace d'un gros découvert, la vie est belle, tu peux vivre dans un beau quartier, avoir un voisinage rassurant, un lieu de vie très agréable que tu décores avec des meubles que tu aimes et pas ceux qui sont à la portée de ton porte monnaie. Tes enfants ont ce qu'ils veulent, tout va bien. La réussite est là.


Pour ce qui est du communautarisme et des politiques des banlieues... Je crois que "complètement merdique, rien à sauver tout à jeter" est je pense assez juste. Si tu fais un immeuble par nationalité, c'est parce que tu n'as pas imposé d'avoir une culture française pour tous les français quelque soit leur origine. Tout part de là... Tu imposes de savoir parler la langue du pays, tu imposes l'adoption de la culture et le minimum de connaissance sur l'histoire du pays et tout de suite, les choses auraient été différentes. Maintenant, même si je suis absolument d'accord pour la mixité sociale, comment veux tu que des gens en révolte constante contre l'état et les français blancs vivant (selon eux) mieux qu'eux, puissent vivre à leurs côtés en galérant à mort. Et de l'autre côté comment veux tu faire accepter à un quartier tout tranquille de voir son cadre de vie se dégrader par de l'incivilité grandissante ? Nous sommes dans une impasse. Détruire et reconstruire en éloignant fortement les leadeurs c'est sympa... Mais ça a un coût très élevé. Alors en attendant on fait quoi ?


Ensuite je suis d'accord sur le fait que la désobéissance civile et les manifestations sont des moyens utiles pour faire entendre la voix du peulple quand c'est justifié. Mais je refuse que l'on considère ces moyens comme les seuls moyens pour le peuple de s'exprimer. En démocratie LE moyen de s'exprimer c'est le vote. La manifestation devrait être utilisée uniquement quand la situation est dangereuse, malsaine et quand le vote n'est pas respecté. Manifester en prévention de quelque chose qui pourrait se passer n'a absolument aucun sens. Et ces dernières années on en a eu quelques unes...

Et un code éthique en politique c'est ridicule... Trouve moi une personne éthique avec un rôle politique important et influant pour faire changer les choses, juste un.
Quand à l'idéal simple qui pourrait s'exporter, celui des indignés l'est et pourtant il ne change rien du tout. Ce n'est pas le peuple ou les peuples qu'il faut séduire, le temps de créer un parti d'ampleur nationale capable de changer réellement la situation prendrait des années, voir des décennies. Ce qu'il faut c'est séduire des élus, des politiques, des personnalités déjà influentes et de les emmener sur nos idées. Là, ça pourrait devenir rapide, là on aurait de quoi porter nos idées plus largement et ensuite et seulement à partir de ce moment là commencer à séduire les peuples et exporter nos idées.

Dr.VonDerBerg

Messages : 3
Date d'inscription : 17/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  obit le Mar 21 Aoû - 0:37

Oulala... Rationnel, logique, bon sens, ça me va, c'est une déformation professionnel, je suis chômeur Very Happy
Après pour attribuer les choses à la gauche et la droite, sachant que je hais désormais les 2, c'est plus vague... De plus, je pense que la droite est plus "logique" que la gauche au niveau idéologique. Cependant, je suis en total désaccord avec ce qui est proposé. Ca explique quoi sinon Question


Je ne suis pas déçu, je me suis peut-être mal exprimé... Je voulais simplement dire que la vision de la réussite dépend vraiment de chaque personne, mais qu'on a probablement des regroupement d'idées à gauche et à droite (ce qui est somme toute parfaitement logique...)
La réussite à 3000€ me semble un objectif correct, rien à voir avec ce que mes discussions avec des gens de droite que j'ai eu jusqu'à présent.
Dans le calcul, il manque 2 ou 3 trucs, genre les impôts, la rentrée scolaire, noël... Du coup, on tombe en dessous des 500€ pour "le reste"...

Le ou les critère en dehors de l'argent? J'ai créé un post la dessus... Je les cherche ! Pour moi, l'argent est un outils permettant de subvenir à des besoins naturels, pas une unité de mesure de "réussite" universelle. Du coup, je pense que chacun doit avoir accès à un revenu convenable pour subvenir à ses besoins, ce qui n'empêche pas certaines personnes de s'enrichir plus que d'autre, mais je pense aussi qu'il doit y avoir une limite à l'enrichissement personnel tant qu'une partie de la population est en dessous du seuil de pauvreté.

Je ne fais pas un immeuble par nationalité, c'est l'office HLM qui s'en occupe déjà ! Et c'est pour ça que cela ne peut pas fonctionner !! On ne parque pas les gens par pays d'origine en leur ordonnant de s'intégrer à leur nouveau pays !!! Donc oui, je suis pour tout démolir, tout reconstruire de façon intelligente, et je suis persuadé que si les choses sont bien faite, les économies se feront sentir d'ici 20 ans (oui, j'ai une tendance à penser sur 20 ou 50 ans, pas sur 5 ans...) A la fois parce que les normes utilisées devraient permettre d'économiser électricité et chauffage, voir même produire de l'énergie, parce que la construction de dizaines de milliers de logement, ça créer de l'emploi, parce qu'en faisant ça, on évitera les zones de "non droit" ce qui devrait mettre à mal les traffic dans les cités. (Sans l'éradiquer, soyons réaliste !)

De la même façon, je pense que le système politique est vérolé. C'est pour ça que je veux foutre dehors tous les pourris, de gauche comme de droite ! C'est pour cela que je trouve nécessaire de partir de "rien" et de construire un mouvement avec des idéaux sains. C'est donc pour cela que je pense nécessaire de ne pas attirer des gens déjà en place, déjà formaté, déjà corrompus dans le développement de notre "Société" de notre "Avenir".
Cela doit se ressentir dans tous mes posts maintenant, mais je suis absolument persuadé qu'en pariant sur les technologies du 21e siècle (internet, réseau, énergie renouvelable, hautes technologie dans tous les domaines de production), le pouvoir latéral (qui devrait parler au 10-30(35) ans si expliqué correctement dans notre programme et permettre de créer un nouveau moyen de communication entre gouvernement et peuple), et un projet solide, on peut atteindre un grand nombre de personnes en un temps record via les médias internet et les réseaux sociaux. Faut juste avoir le programme le plus solide du monde avant les municipales de 2014 quoi... D'où la nécessité d'un planning stricte et une participation assidue des membres du forum.

Il est nécessaire d'oublier les moyens de penser les moyens de voir et de penser la politique actuelle, issue du 20e siècle, et être les précurseur dans celle du 21e siècle.

obit

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 35
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  riri le Mar 21 Aoû - 22:36

1) A droite, on pense que la réussite est une chose importante, et que la gauche bride la réussite : Les taxes sur les entreprises empêchent les entreprises de réussir à se développer, les taxes sur les riches empêchent les gens de réussir et obligent ceux qui ont réussi à fuir.

Dans le modele marxiste la victoire des prolétaires sur les bourgeois vient de la pleine réussite du modèle capitaliste. Plus quelques-uns s'enrichissent, moins les Bourgeois sont nombreux, plus les prolétaires sont nombreux, le mécontentement important, et donc la révolution facile et inévitable. Taxer les riches pour satisfaire les pauvres c'est donc empêcher les pauvres de prendre le dessus, et maintenir le système en place.

2) A droite, on pense que tout ce qui n'est pas néo-libéral est marxiste. Il est important que tout le monde soit traiter de manière égale; c'est à dire que si on impose les gens à hauteur de 10%, on impose toute la population à 10%, de moi à Bettencourt. C'est en traitant les gens de manière égale qu'on obtient l'égalité devant la réussite.

Le marxisme est l'appropriation du capital par tous, pour que tous soit egaux. Si c'est pas libéral, ca...

3) A droite, on pense que "l'étranger" est une menace, petite, moyenne, grosse, en fonction de l'origine et de la religion. Je n'ai pas vraiment compris "pourquoi"... Probablement des années de lavage de cerveau télévisuel...

Etranger... etrange... c'est pas si mal que ca quand on sait que pour d'autres famille de langue le mot etranger tire son ethymologie de « ennemi ». Bref, c'est un stereotype « normal », depuis l'aube de la civilisation, et qui touche presque toutes les sociétés. Personellement je ne vois pas l'etranger comme mauvais, mais de la a dire si c'est vraiment ce que je pense, ou si j'ai appris a me mentir pour coller a une idee de moi-meme en meme temps qu'a une ideologie, je ne sais pas. Les setreotypes sont bien enfoui, et meme en les combattants activement, c'est quasi impossible de les deloger a 100%.

4) A droite, on pense que les gens de gauche sont des parasites qui votent à gauche pour pouvoir toucher plus d'alloc (de toute forme). Le mec de gauche est donc un fainéant qui exploite le système, qui se plaint systématiquement lorsqu'une réforme passe car il pourra moins exploiter le système après, et qui est contre toute forme de progrès social, et toute forme de réussite sociale. Ainsi, pour subvenir à ses besoin, il doit parasiter l'état. Bref, le mec de gauche est un assisté qui empêche le monde de tourner rond

La encore, tant que le mec de gauche exploite le systeme, il ne se l'approprie pas, et laisse donc le capitalisme vivre sa vie.


5) A droite, on pense que le mec de gauche est un protestataire malfaisant et égoïste. Ils manifestent d'ailleurs pour des raisons égoïstes : "je veux plus d'argent", "je veux plus de vacances", "je veux ma retraite", etc. Le mec de gauche ne veut pas le bien de la société, il veut son bien propre, sur le dos de l'état. D'ailleurs, je cite mon copain de droite : "t'as déjà vu des manifestants de droites? Des gens qui manifestent lorsqu'on leur dit qu'on va monter leurs impôts? Des gens de droite qui manifestent quand on leur dit que c'est l'austérité qui les attends? Non ! C'est bien une preuve que les gens de gauche sont des parasites égoïstes et assisté qui profitent de l'état pour leur propre intérêt".


Quand Ledru-Rollin, pere du radicalisme de gauche en France, reussit a faire sortir le suffrage censitaire en installant le suffrage universel, ce n'est surtout pas la droite riche qui appuie Bonaparte pour l'election a la fois pour sortir Ledru et empecher les royaliste que Ledru avait sorti juste avant, puis qui verrouille la place en soutenant son coup, et en s'assurant de l'exclusion des opposants par « jugements » au tribunal. Pas dans la rue, mais dans les salons, avec violence tout de meme.

riri

Messages : 63
Date d'inscription : 27/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Leptig Ato le Jeu 23 Aoû - 6:26

Perso, je vais limiter la taille des posts, je n'aie pas lu depuis un petit moment et le résultat est là: je ne sais pas par où commencer.

Voire, il faudrait même relancer plusieurs sujet puisque le débat est fractionné (stéréotype gauche-droite, objectifs politiques, définition du mieux vivre, etc. ).

Mais je vais quand même y aller de mon petit commentaire (je ne résiste pas Very Happy )

Je rappelle que notre but est précisément de transcender le clivage politique bipolaire classique, si on commence çà s'opposer sur la question droite-gauche, on est pas sorti de l'auberge.

Nous avons collecté les stéréotypes en tout genre. Le cente à exceptionnellement échappé a cette débauche de courteur de vue (ouais, j'ai pas d’antonyme pour hauteur de vue). Je ne m'en félicite pas, on pourrait dire qu'ils sont mous, à la botte de la droite (depuis 39), ou bien que s'ils ne prennent pas position c'est plus une question de principe plutôt qu'une vision politique. Tout ça est donc faux hein...

Bref, les gens de gauche n'aiment pas leur pays? 50% n'aiment pas leur drapeau? Voilà une idée préconçue. Il y a certes dans notre pays des gens qui se sentent mal à l'aise, des râleurs qui passent en priorité au JT. Mais que l'on critique la France ou la culture française et les français réagissent tous de façon quasi épidermique. On serait tenté de dire que ce n'est qu'une réaction d'appartenance groupale, mais je soutiens que les français aiment leur pays, leur culture et les défendent becs et ongles.

La France n'intègre pas les étrangers, a du mal à intégrer les cultures. Il ne s'agit pas à mon sens d'apprendre à l'étranger d'aimer la culture que l'on aime nous même, mais c'est une question de vivre ensemble qui ne se fait pas. Les jeunes loulous de banlieue issus de minorité visible n'ont qu'une aspiration entrer dans la société et y réussir, et ils se font claqué la porte en pleine figure: éducation au rabais, difficulté à trouver un logement décent, insertion plus que difficile dans le travail. Ils se sentent rejetés en bloc par leur culture d’accueil et font donc une chose logique ils la rejettent. Toi même tu ne peux pas aimer quelqu'un qui te rejette, ou alors c'est là te renier et te rabaisser à un point qui est assez malsain.

Réussir dans la vie c'est avoir ce qu'on veut. Il n'y a rien de plus diversifié et de plus personnel (J'ajoute qu'une fois qu'on a réussit on change d'objectif ou l'on veut plus de sorte qu'on est jamais satisfait). Si la pyramide de maslow est critiquée (car elle hiérarchise les besoin de façon un peu arbitraire) il est possible de connaitre néanmoins les principales aspirations de nos contemporains. L'argent permet de couvrir les besoins physiologiques et de sécurité, mais cela s’arrête là. La suite est un besoin d’appartenance (à un groupe qui vous reconnait comme un de ses membres donc) et là l'argent peut aider mais on se situe quand même à un autre niveau, un cadre de vie plus agréable, plus proche d'une identité qui serait la notre. Qu'on le veuille ou non la suite serait un besoin d'estime, la recherche d'un certain succès social , la reconnaissance d'un statut valorisé: études prestigieuses, découverte médico-scientifique, accomplissement politique (cvelui là est tellement énorme que je me deande pourquoi vous l'avez zappé Wink ). Enfin le besoin de réalisation, le fait d'être épanoui et d'être contant d'être soi. Etre pleinement heureux c'est tout cela à la fois avec chacun sa priorité. "Réussir" est donc éminemment complexe... non?

Je vais passer rapidement sur les objectifs. Devenir une sphère d'influence politique peut se faire rapidement. Monter un parti et entrer dans le paysage politique DOIT se faire lentement. Plus on monte un groupe rapidement, plus il y a de chance que cela dégénère car tu ne sais pas fondamentalement qui tu fais rentrer. Il y a des chances, si tu vas trop vite, que les choses dérapent et que tu confie des responsabilité à des gens qui ne partagent pas vraiment ta vision politique ou que le parti aille dans une direction qui n'est pas celle que tu souhaite. Je recommande donc que nous soyons acteur politique en retrait au départ, d'en apprendre plus sur ce milieu et de bien comprendre à quoi nous serions confronté (acquérir de la compétence quoi).

_________________
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute". P. Desproges
avatar
Leptig Ato

Messages : 64
Date d'inscription : 28/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un copain de droite (liste d'idées plus ou moins concrètes)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum